Les descendants de Nicolas (du groupe C) et la branche de Reims.

  Ils naissent à Thenelles pendant 3 générations,

fig 17 reims début horiz

L'arrière-petit-fils, Alexis Nicolas se marie en 1780 et en 1793 à Neuvillette, proche de Thenelles, où il a trois fils en 1781, 1784 et 1809.Le premier, Louis 1781, se marie à Mont d’Origny (également proche) en 1801. Puis il a un fils à Troyes en 1805. Les deux autres (Nicolas 1784 et Pierre François 1809) se marient à Reims, en 1811 et 1833. Il y a donc là une migration vers l'est .

Par contre, Alexis Nicolas, le père, est encore à Neuvillette en 1811. Il y décède d’ailleurs en 1835, mendiant, habitant chez un gendre, tandis que son épouse est morte à Reims en 1828, chez un fils. Partage de la charge des parents ?

Quatre des branches découlant d’Alexis Nicolas s’arrêtent très vite, que ce soit dans la Marne (Reims, Epernay) l’Aube (Troyes) ou encore à Paris.

fig 18 alexis nicolas reims

Dans la cinquième branche, Eugène Rémi épouse Françoise Virginie KAPOKINSKY. Elle est la fille de Jacob, né à Limbeck en Pologne. Il est qualifié de "déserteur polonais" lors de son mariage en 1796, à Vienne-le-château, où il est arrivé deux ans plus tôt. 

Son fils, Octave François se marie deux fois et a cinq enfants.



guerdoux oct frs descend

Un fils d'Octave François, André Emile, est éditeur

Guerdoux REIMS_-_Rue_Talleyrand ext


 

Une fille d'Octave François,  Eugénie Valentine,  donne naissance hors mariage à Fernande Valentine. Cette dernière a également un enfant hors mariage, René Ferdinand. Cette branche est donc un exemple particulier de la persistance du patronyme, grâce à deux femmes non mariées.

Guillaume, né le 6 3 1981 , parait être le dernier garçon porteur du patronyme dans cette lignée. On notera que la famille s'est éteinte à Reims et a rejoint la région parisienne i

fig 19 octave frs reims