Les cinq fils de Louis et Marie De La Croix

(du groupe C).

Louis © 1655, Jacques © 1664 et Jean 1668 sont directement décrits comme fils dans leurs mariages, à Thenelles.

Dans le mariage de Françoise Anne, en 1690, des mêmes parents et également à Thenelles, Louis et Jean sont qualifiés de frères de la mariée. Et c'est aussi le cas pour Quentin ~1658 , qui a donc les mêmes parents (ADA 5Mi 1554 , 1668-1716, vue 111).

De plus, Quentin est qualifié d’enfant, avec son frère Louis, au décès de leur père Louis en 1679. Pas de doute c’est vraiment son fils !

fig 20 x françoise anne

Enfin, Charles ~1652 est repéré à  Joncourt, à 15 kms au nord-ouest de Thenelles. On y trouve 10 naissances GUERDOUX, de © 1678 à 1705, toutes de père Charles, marié deux fois.

Les registres de Joncourt commencent en 1682. La première naissance GUERDOUX réellement observée est de 1683. D'autres enfants sont définis par leurs mariages : ils  descendent tous de Charles. Aucun décès ou mariage avec le patronyme n’échappe à cette règle. Cela est un signe clair de l’arrivée d’un couple fondateur.

De plus, l’acte de naissance d’un enfant du couple, Louise 1683 est très significatif : le parrain se nomme Quentin GUERDOUX, et la marraine est Jeanne DE LA HAYE , femme de Louis GUERDOUX, tous les deux de Thenelles (ADA 5Mi 1503 1682/1753 vue 6).

fig 21 o louise 1683

Un lien avec Thenelles est ainsi établi par cet acte, qui est donc d’une grande importance. L’hypothèse la plus simple est que Charles soit le frère de Quentin qui est parrain et le frère de Louis, dont la femme est marraine. Il serait donc un premier fils de Louis et de Marie De La Croix.

Dans ce dernier acte, et dans d'autres, on constate que Charles est clerc séculier, c'est-à-dire enseignant. Pour une raison que j'ignore, ce métier, pas très bien considéré, conduisait souvent à la mobilité.



Nous allons voir que les 5 fils de Louis donnent le schéma suivant :

fig 23 Louis dispersé males resumé

On notera que Jacques meurt à Ribemont. Son fils, Jean, y nait puis devient maire. Il y a trois filles de Catherine HIRSON, dont Agathe, qui sait signer,ce qui confirme la position sociale de la famille. La branche s'arrête là.

guerdoux agathe 1786 signe

 Les deux dernières descendances, celle de Charles 1652 et celle son frère Jean 1668 sont très dispersées comme illustré ci-dessous. Elles vont être détaillées par la suite.

guerdoux 5 fils louis