La branche éteinte de Brest : vers la Martinique et les Etats-Unis.

Le premier des fils de Jean 1668 et Marie De Goix, Louis François, se marie à Origny-Sainte-Benoite et s’y établit. Origny est tout près de Thenelles, juste de l’autre côté de l’Oise.

Son petit-fils, Jean Louis Paul, né à Origny, s’y marie en 1765.  Il y a cinq enfants sur place jusqu'en 1773. 

Avec de la chance, en partant d’un acte trouvé à Brest, grâce à un témoin publié sur Geneanet (Edmée1947), je suis ensuite remonté dans cette ville jusqu'au mariage d'une fille, née à Louâtre en 1780.



picard guerdoux brest 1804

Louâtre, c’est à 15 kms au sud de Soissons, à près de 100 kms de Thenelles.

Jean Louis Paul a-t-il fait une étape avec d’éventuels enfants entre 1773 et 1777 ? Cela est suggéré par le décès de Jean Paul Louis à Louâtre, en 1777 sans que l'on y repère sa naissance.

Il  se remarie à la Fère-en-Tardenois, le 3 juin 1783 (Généanet, Joël AUGUSTE). Sa première épouse, Marie Anne Marguerite BAILLY (ou BAILLIET) est morte 3 mois auparavant, à Louâtre le 10 3 1783. L'âge à ce décès révèle qu'elle s'était mariée à quatorze ans.

Et il a un enfant de sa seconde femme, Catherine JACQUIN, 3 semaines après son remariage, le 21 6 1783 : cet homme était très pressé et prévoyant !!

 A Corcy, via les tables décennales puis l'acte on trouve le décès d'une fille, Marie-Joseph, née en 1797. Il est probable que d'autres enfants de le seconde femme sont nés entre 1784 et 1797, peut-être à Corcy.

jlp

 L'un des enfants de Jean Louis Paul, , Frédéric Victor, né à Origny, se marie à Brest en 1799. Il est perruquier de marine, patenté, un sacré recyclage par rapport à ses ancêtres mulquiniers ou tisserands ! Il  Ses parents sont alors décédés. Il ne figure pas dans le recensement de l'an IV à Louâtre qu'il a donc dû quitter.

Sa sœur , (Marie Madeleine) Adélaïde, a aussi fait le voyage de Brest, où elle se marie en 1804, on l'a vu. Elle, son père et sa belle-mère JACQUIN - mais pas Frédéric Victor- sont repérés dans le recensement de l'an IV à Corcy, une commune proche de Louâtre, où ils habitent depuis 1792. 

Son départ pour Brest est donc postérieur à celui de Frédéric Victor, qu'elle a rejoint, soit avec ses parents soit après le décès de ces derniers..


guerdoux corcy an IV ext

Le décès des parents  se produit donc entre 1796 et 1799. Sont-ils  morts à Louâtre ou plutôt à Corcy? Je ne peux pas le déterminer, au moins pour le moment, car les registres de ces communes ne sont pas en ligne. 

En tous cas, je n'ai pas trouvé les décès dans les tables décennales de Brest.


Les données de Louâtre dont je dispose m'ont été communiquées par le maire, Denis MAURICE, et par Pierre DUPARFAIT, dont les dépouillements figurent dans le site de Généalogie-Aisne. il y figure également les données du recensement de Corcy, dont la photo m'a été communiquée par Natty Pryjmack.

La lignée s'éteint rapidement.

Frédéric Victor a douze enfants dont sept fils. Quatre meurent très vite. Je n’ai pas trouvé le décès d’un cinquième ni de trace d’une descendance le concernant. Le sixième se marie à Brest en 1830, sans descendance identifiée.

Le 7ème est Victor Jean Marie, marin sur la corvette "la Coquette", capitaine Deshauteurs. Il meurt à Fort-Royal, en Martinique, âgé de 18 ans.

Je n’ai pas trouvé son dossier à Fort-de-France même, car les archives de l’hôpital ne paraissent pas avoir été conservées.

guerdoux victor jean marie + fort de France

A Brest, il y a aussi Marie Pauline née en 1820. J’ai d’abord trouvé deux naissances à la Nouvelle-Orléans en 1846, qui peuvent la concerner.

guerdoux 2 enfants marie pauline

Difficile d’imaginer que Marie Pauline ait deux enfants le même jour, l’un d’un père inconnu, l’autre de Jean Baptiste Marius OUVIERE !

Je suppose donc que les deux enfants ont été déclarés le même jour, mais que les dates ne correspondent pas forcément à la naissance. J’ai ensuite trouvé, grâce à Denis KISLING , un autre enfant du couple en 1850 : OUVIERE Louis Arthur, qui décède peu après. Et enfin leur mariage, en 1849,  trouvé en ligne dans l’ « Index to marriage records, 1846-1880. New Orleans (La.)». Et que Dominique THEVENIN, une lointaine cousine, m'a procuré aux Etats-Unis.


Ouviere guerdoux 1849 extrait

Pauline et l'officier d'état civil écrivent GEURDOUX, mais c'est bien Marie Pauline GUERDOUX dans la déclaration des enfants, vue plus haut . Malheureusement le mariage n'est pas filiatif, et la "license" non plus, ce qui est décevant après pas mal d'efforts.


ouviere guerdoux license 1819

Je n’ai pas trouvé d’autre Marie Pauline dans l'ensemble mes recherches.

Celle de Brest est compatible en dates avec les données de la Nouvelle-Orléans. Sa naissance à Brest est elle aussi cohérente avec un passage aux Etats-Unis. En tous cas, plus facile à comprendre que pour tous les autres lieux où il y a des GUERDOUX. A moins d'un document "miracle", je ne vois pas ce que je peux chercher.

J'admets donc qu'elle est identifiée ... sauf preuve du contraire...

On remarquera que l'analyse de toute cette famille de Brest est étroitement liée  à l'aide de nombreuses personnes et/où à la publication de leurs propres recherches. Il est certain que je n'aurais jamais pu avoir les résultats obtenus sans la diffusion informatisée des données.