Qui sont quelques Guerdoux rencontrés ?

Mis à part le petit noble, Charles, au XVIe, les Guerdoux des premières générations sont souvent des mulquiniers On trouve aussi un maçon et une famille de cordonniers (mes ancêtres), des manouvriers et de rares laboureurs. Dans une période plus récente, on trouve aussi des niveaux sociaux différents. Par exemple, un Pierre, dont la veuve est aidée par le bureau de bienfaisance en 1839.

Mais aussi un Antoine, mulquinier, maire de la commune en 1816-1828 .

On a alors parfois trois signatures Guerdoux sur le même acte. Avec des signatures révélatrices également de niveaux différents, au moins dans l’écriture.Le maire prend la précaution de préciser quelle est sa signature !

A plus d’un siècle de distance, en 1701, un Charles était déjà maire de la commune. En 1729 un Jean, clerc, savait lui aussi signer - ADA 5Mi 1554 ( 1717-1750) vue 115 -

Comme quoi l’habit ne fait décidément pas le moine ! Même s’ils ont eu les mêmes ancêtres dans un passé indéterminé, les Guerdoux ont évolué indépendamment les uns des autres, de manière évidemment strictement banale et identique à celle de porteurs de patronymes différents.

.