Le bourgeois de Paris

Joseph est un autre fils de Jean 1668 et Marie De Goix. Il est né en 1714 à Thenelles. Il y a un fils illégitime en 1739 avec Anthoinette GOIX (Constantin Joseph).

On l'a trouvé à Paris, d'abord en 1780 , témoin de la rectification de l'orthographe d'un acte de naissance ( Généanet fampar). Il demeure  quai hors Tournelle, paroisse Saint-Nicolas-du-Chardonnet. Puis il a été repéré comme témoin d'un mariage en 1751 (Laurence RODRIGUEZ). Enfin, son mariage avec Marie Magdeleine MUSSAMBLE a été trouvé  dans le fond ANDRIVEAU par Arlette BROSSARD. Le mariage a lieu le 16 avril 1765 dans la paroisse de Saint-Louis-en-l'Île. 

Dès 1751, il est qualifié de bourgeois de Paris, ce qui signifie qu'il y demeure depuis plus d'un an. En 1780, il signe, plutôt bien, ce qui n'est pas étonnant, car son père, mulquinier, était maire de Thenelles.

Guerdoux joseph x Mussanble_H

guerdoux joseph témoin 1751 signature

En 1783, il est témoin du mariage d'un maître orphèvre.

 On remarquera qu'il a 51 ans à son mariage. Et que ses deux adresses ne sont pas très éloignées quoique respectivement sur la rive gauche de Paris et dans l'île de la Cité.

Je ne lui ai pas trouvé de descendants et aucun des GUERDOUX actuellement connus ne lui est relié.

Il est le premier porteur du patronyme repéré à Paris. Le second sera Jean-Baptiste, le "guillotiné" de 1792, qui descend d'une autre branche.