Convergence à St Quentin

Au cours de ces recherches, Nathalie DEBREUX m’a beaucoup aidé à Saint-Quentin, par l’analyse des recensements. C’est ainsi que j’ai pu constater qu’iI existe deux branches de GUERDOUX dans cette ville. Leurs membres ne connaissent pas leur origine commune, certes lointaine, à Longchamps. La première arrive au début du siècle, après un passage par Paris.

La seconde arrive très tardivement. Comme il existe 6 garçons dans les années 1980/90, il est probable qu'il en découle de plus récents, mais je n'ai pas pu les repérer.

convergence 1 long bis

convergence st quentin 2 et 3 final

On remarquera qu’il a existé une troisième branche, voisine de la première, et très probablement éteinte.

Il est curieux que le hasard a fait que les GUERDOUX de Saint-Quentin viennent de Longchamps, près de Guise, alors que Thenelles et Joncourt sont bien plus proches.

Remarquons que quelques autres GUERDOUX ont été rencontrés à Saint-Quentin, à diverses époques, mais sans donner de descendance significative.